Bien qu’être enceinte soit un sentiment de  » sommet du monde  » pour toute femme, il est souvent associé à de nombreux traumatismes et chaque femme doit surmonter ces traumatismes et avoir une raison de sourire. Les douleurs dorsales moyennes et les spasmes du dos sont les conditions d’inconfort les plus courantes que de nombreuses femmes, soit près de 50 % des femmes. Le degré de gravité de la douleur diffère d’une personne à l’autre et dépend également du poids du bébé. Bien que les maux de dos ne soient pas mortels, un traitement approprié prescrit par le gynécologue ou tout autre remède à domicile peut aider à réduire la douleur et à se sentir mieux. Bien que cette condition ne soit pas si nocive, il ne faut pas l’ignorer.

Causes

Si vous faites de l’embonpoint ou si vous avez des problèmes de dos, vous pourriez être atteint de cette condition.

La raison la plus importante des maux de dos est la perturbation des hormones. La grossesse est une étape caractérisée par un nombre maximum de changements hormonaux chez la femme. Les niveaux de l’hormone de grossesse relaxer, augmenter et provoque les ligaments de la région pelvienne à ramollir ainsi que les articulations près du dos à lisser, en raison de la rétention d’eau. Puisque l’utérus se prépare pour le nouveau, les changements dans les articulations sont évidents et entraînent donc des douleurs dorsales sévères chez la majorité des femmes.

La moelle épinière est responsable de la prise en charge de l’ensemble du poids corporel. Le dos doit également supporter le poids du bébé, ce qui provoque de fortes douleurs.

Le centre de gravité se déplace vers l’avant avec la croissance de l’utérus et provoque des perturbations dans la posture du dos, ce qui entraîne des douleurs dans le haut du dos.

De plus, si vous avez été stressé par le travail ou si vous êtes debout depuis longtemps ou si vous vous êtes penché, alors vous êtes obligé d’expérimenter cette condition douloureuse. Elle peut également entraîner des douleurs lombaires, c’est-à-dire des douleurs lombaires.

Une affection appelée douleur pelvienne postérieure peut être ressentie avec une douleur intense sous la taille et l’os de la queue, ce qui entraîne des douleurs lombaires.

Parfois, les nerfs sciatiques à l’extrémité de la colonne vertébrale passant par l’articulation de la hanche s’enflamment. Il en résulte une secousse électrique dans les fesses, généralement d’un seul côté, ce qui provoque des douleurs aiguës.

Les changements dans les seins comme dans la taille croissante des seins, se traduit par des douleurs dorsales.

Aussi, lorsque la date de l’accouchement est plus proche, les douleurs dorsales sont fréquentes, qui sont très inconfortables et nécessitent la consultation du médecin.

Traitement et prévention

Faire du yoga et des exercices est très important pour garder les muscles de l’abdomen et du dos forts.

Évitez de porter des talons car ils sont inconfortables en portant un poids supplémentaire.

Portez une ceinture de soutien du ventre.

Gardez votre posture droite et correcte. Ne vous asseyez pas à un seul endroit. Soyez actif.

Ne vous surmenez pas trop. Repose-toi.

Prenez un traitement chez un acupuncteur et un chiropraticien. Cela aiderait à soulager la douleur dans les muscles ainsi que les points de pression corporelle. Faites-le régulièrement, car c’est très efficace.

Faites des massages de grossesse si nécessaire.

Essayez de dormir sur le côté gauche et utilisez un support sous les genoux, par exemple un oreiller de somnifères.

N’ayez pas recours à la pharmacothérapie, car cela pourrait nuire à la santé de l’enfant.

Vous pouvez consulter le gynécologue si la douleur est insupportable, car les maux de dos sont associés à de nombreuses autres complications et les soins prénatals sont de la plus haute importance pendant la grossesse.

Vous pouvez suivre les mesures de soulagement de la douleur susmentionnées, qui peuvent s’avérer bénéfiques pour réduire la douleur. Cependant, c’est une partie intégrante de la grossesse, alors ne vous inquiétez pas. De plus, vous devriez prendre soin de vous, car cette fois-ci, ce n’est pas seulement vous, mais aussi votre bébé.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*